Comment réussir une lettre de présentation

Vous êtes à la recherche d’un emploi et vous essayez tant bien que mal de vous convaincre d’écrire une bonne lettre de motivation. Par quoi on commence si pour nous, écrire n’est pas notre tasse de thé? Démontrer vos points forts, piquer la curiosité du responsable des embauches ainsi que fournir quelques informations pertinentes; voici quelques-unes de vos missions.

Le premier mythe à détruire est le suivant : ‘’Si ma lettre de motivation est très longue, j’aurai l’air d’un candidat sérieux et j’aurai beaucoup plus de chance!’’. C’est complètement faux. Avec une lettre qui fait plus qu’une page, vous avez autant de chances de décrocher le poste que j’en ai de jouer dans la Ligue nationale de hockey. Eh oui… malheureusement, je crains que mes belles années de joueur sont derrière moi… Bon d’accord… Je n’ai jamais joué au hockey! Le directeur des ressources et des compétences de chez Manpower le dit lui-même : ‘’Une lettre de motivation de deux pages, c’est trop long. Même avec un bon CV, je l’élimine. C’est encore plus vrai quand le candidat sort des études et n’a pas véritablement d’expérience’’. Un autre expert, le directeur responsable des entreprises technologiques de chez Mac Allister, en rajoute. Il dit passer au maximum une minute trente sur la lettre de motivation ET sur le CV d’un candidat. Prolongez votre lettre au-delà des quarante lignes et il ne la lira même pas.

Assurez-vous aussi que votre lettre soit bien aérée et qu’elle ait l’air professionnelle. Bien que l’esthétique ne soit pas le seul point qui ait de l’importance, vous donnerez l’impression d’un amateur si votre lettre est trop chargée et contient de trop gros paragraphes. Ce sera plus agréable à lire s’il y a une bonne distance entre chaque bloc de texte. Il est même préférable que tout soit écrit en police plus petite, de façon à avoir une plus grande marge de manœuvre pour augmenter l’espace entre chaque paragraphe. Les formulations poétiques et les longues phrases de deux lignes sont aussi à oublier. Restez dans le concret et évitez d’essayer d’impressionner le lecteur. Votre lettre ne sera pas étudiée dans un cours universitaire de littérature après tout!

À la fin de votre lettre de présentation, il est normal d’insérer une formule de politesse. Il faut par contre faire très attention de ne pas exagérer pour rien. Si vous y allez avec une phrase du genre : ‘’J’ai l’honneur de vous solliciter une entrevue’’, vous aurez l’air d’en mettre tout simplement trop. Dans la lettre de présentation, le niveau de langage doit être relevé d’un cran, comparativement au CV. Évidemment, ça dépend aussi du poste pour lequel vous postulez. Pas besoin d’avoir un style d’écriture hautain si vous postulez pour un poste dans le domaine de la maintenance ou du ménage. L’idéal, c’est d’opter pour la langue du métier choisi et de la soigner.

À présent, êtes-vous prêts? Je vais vous dire quelles sont les raisons pour lesquelles vous postulez pour cet emploi. C’est très simple. D’abord, c’est un domaine qui vous passionne et vous avez déjà une grande expérience dans le milieu. En plus, vous vous sentez mûr pour relever de nouveaux défis sur le plan professionnel. Bon d’accord… en vérité, vous avez peut-être besoin d’un emploi à tout prix, car vous traversez une période difficile. Ça arrive à tout le monde et c’est normal. Vous vous êtes peut-être aussi rendu compte que cet emploi serait à même pas dix minutes de chez vous et que ce serait parfait pour votre routine. C’est très bien aussi. Il n’y a aucun mal à vouloir changer d’emploi pour améliorer notre sort. L’important, c’est que vous n’êtes pas obligé d’écrire dans une lettre de motivation que le poste vous intéresse, car il est situé près de chez vous. Ça envoie un message catastrophique. Personnellement, je me dirais sans doute que ce candidat aurait en fait accepté n’importe quoi et qu’il se fou du travail qu’il aura à faire.

Une lettre de présentation doit aussi être précise. Dans le but d’avoir de l’impact sur votre lecteur, évitez les phrases creuses qui ne veulent rien dire et les exemples flous. Si vous postulez pour un poste dans le secteur de la finance, par exemple, n’oubliez pas de donner des chiffres. Un autre danger est de ne parler que de vous. Vous décrire et énumérer vos forces, c’est bien, mais encore faut-il savoir les relier à l’entreprise. Qu’est-ce que cette dernière gagnerait en vous comptant dans ses rangs? Pour quelles raisons est-ce qu’elle vous intéresse? Voilà plusieurs points à ne pas négliger! Votre lettre sera sans doute remise en même temps que votre CV. C’est donc inutile de reparler de chaque point que l’on retrouve dans celui-ci. La lettre de présentation ne sert pas à rappeler ou expliquer votre CV.

Même si vous ne cherchez pas à écrire des chroniques et des articles pour le journal du coin, une lettre de présentation se doit de ne contenir aucune faute d’orthographe. Je comprends que le français n’est pas nécessairement votre force dans la vie, mais malheureusement, ce n’est pas négociable. C’est une question de crédibilité. D’ailleurs, certains employeurs vont peut-être même envoyer directement votre candidature à la poubelle, tout simplement parce qu’ils auront trouvé une faute. Y a-t-il un point dans les exigences demandées sur la demande d’emploi qui vous a interpellé? Vous pouvez aussi en parler dans la lettre! Vous marquerez assurément des points en faisant une association entre vos qualités et ce qui est exigé dans l’annonce.

Finalement, pour être clair :

  • Ne pas écrire de lettre de motivation trop longue;

  • Ne pas faire de faute d’orthographe;

  • Faites un lien entre des exigences recherchées dans l’annonce du poste et vous;

  • Ne répétez pas les informations de votre CV;

  • Vous devez parler autant de vous, que de l’entreprise;

  • Choisissez bien vos raisons pour lesquelles vous appliquez sur le poste;

  • N’oubliez pas d’aérer le texte;

  • N’employez pas de phrases creuses et inutilement hautaines;

  • Élaborez sur les exigences de la demande d’emploi qui vous ont interpellées.

Avec toutes ces consignes, vous voilà fin prêts à rédiger la meilleure lettre de présentation du monde! Celle qui vous fera décrocher l’emploi de vos rêves!

Bonne chance!

Source:

https://www.journaldunet.com/management/emploi-cadres/1069407-20-conseils-pour-reussir-sa-lettre-de-motivation/1069409-longueur

La preuve que vous devriez changez d’emploi!

Chaque matin, c’est le jour de la marmotte. Vous vous réveillez, vous fermez votre cadran quatre fois en ligne pour finalement vous lever en retard. Vous faites le même trajet en voiture que vous avez fait la veille et vous êtes dans le même état d’esprit : vous allez travailler à reculon. Vous vous dites sans doute, ‘‘Cr** que ça ne me tente pas!!’’ La seule motivation qui vous pousse, c’est le jeudi de la paye. Finalement, pour être clair, même si ça semble cru, vous êtes en train de mourir à petit feu. Bon… vous allez sans doute dire que j’y vais trop fort et que j’exagère. Au fond, votre job, ce n’est pas si pire que ça. Eh bien je crois que vous tentez de vous convaincre vous-même et qu’en réalité, vous n’y croyez même pas! Je vous comprends. J’ai déjà été à votre place. Pendant des années, j’ai été commis d’entrepôt et avant, j’étais caissier pour une certaine chaîne de dépanneurs ‘‘un peu’’ connue. Quand on est encore étudiant, ce n’est pas si mal. On sait que c’est un coup à donner pendant l’école. C’est un peu comme un compromis temporaire.

Mais j’ai envie de vous raconter une autre tranche de vie. À une certaine époque, j’avais encore tous mes cheveux et je ne savais plus trop ce que je voulais faire de ma vie. Un jour que je travaillais au dépanneur du hibou avec mon meilleur ami, je lui ai dit quelque chose comme ‘‘J’ai pu de motivation… Y’a plus rien qui me pousse…’’. Bon je sais, c’est un moment dans ma vie ou je me cherchais un peu. Mais pourtant! La partie la plus importante de mon travail était le service à la clientèle, donc quelque chose que je DÉTESTAIS faire en considérant que ce n’était pas pour ma propre entreprise. Quoi? Ne me dites pas que vous vous êtes reconnus!? Pas pour les ennuis capillaires j’espère… Eh bien voilà! C’est l’occasion ou jamais de changer d’emploi!

Comme disait Jean-François Lisée lors de la dernière campagne électorale, Sérieusement! Voici quelques petits exemples qui peuvent peut-être s’appliquer à votre situation. Si c’est le cas, c’est peut-être un signe!

  • Vous parlez sans cesse de démissionner, mais vous ne le faites jamais.

  • L’ambiance entre les employés est toujours négative, toxique et lourde.

  • Le domaine de votre emploi ne vous intéresse tout simplement pas.

  • Vous n’avez aucune possibilité d’avancement dans l’entreprise.

  • Vous n’êtes pas fier de parler de votre emploi.

  • Vous êtes facilement irritable.

Ça ne vous dit rien? Ok, pas de problème. Vous êtes bien dans votre routine? Je vous comprends. C’est vrai qu’on est très confortable dans notre train-train quotidien. Je vais tout de même vous laisser cette petite information ici. Avec la fameuse pénurie de main-d’œuvre, c’est vous qu’y avez l’embarras du choix! Les employeurs sont prêts à accepter VOS conditions et à vous offrir un salaire très intéressant!

Il peut aussi y avoir le stress financier. Vous savez quel montant vous allez recevoir et à quelle fréquence. Avec un nouvel emploi, qui peut être plutôt précaire les premiers mois, la sécurité financière n’est pas la même. Et si ça ne fonctionnait pas? Et si du jour où lendemain, vous n’aviez plus aucun revenu alors que les paiements s’accumulent? Je vais être franc, c’est effectivement effrayant. Pourtant, la phrase qui suit ne va peut-être pas vous plaire. Il y a des moments dans la vie où il faut prendre des risques. Vous avez sûrement entendu des millions de fois la phrase “Qui ne tente rien n’a rien!” Eh bien oui. Si vous n’essayez pas, votre vie ne changera jamais. Il y a certains moments dans la vie où il faut sauter dans le vide. C’est aussi simple que ça. Je vous le confirme, ce sont bien des phrases usées à la corde, mais parfois, il faut arrêter d’analyser et foncer.

Je ne suis pas meilleur que vous. J’ai une liste incalculable de défauts, en plus d’avoir beaucoup de difficultés à être ordonné. À l’occasion, ça arrive que mon patron me dise ‘‘Très bon ce que t’as fait aujourd’hui! J’suis ben content!’’ Encore aujourd’hui, ça me fait toujours plaisir d’entendre ça. Quand je rentre travailler le matin, j’aime mon emploi et j’ai vraiment le goût de faire un effort et de donner le meilleur de moi-même! Honnêtement, avant d’avoir ce poste, si quelqu’un m’avait dit que ce genre d’emploi existait, j’aurais été très sceptique. J’aurais sans doute répliqué que l’essentiel, c’est le salaire et on verra après pour le reste. Au risque de me répéter, c’est bien pour un an ou deux, le temps des études peut-être, mais pour une carrière à vie? Vous allez vraiment la choisir d’après le taux horaire? Tant pis si vous passez votre vie à avoir hâte au vendredi?

La question qui tue. Vous êtes-vous reconnus dans cet article? Si vous êtes déjà de mauvaise humeur à 7h le lundi matin, qu’attendez-vous? Si vous voulez savoir, ma prescription est de sauter dans le vide! Avez-vous vraiment quelque chose à perdre?

Sources:

https://www.selection.ca/carriere/15-preuves-que-votre-emploi-ne-vous-convient-peut-etre-plus/